•  

     

    Me voilà de retour... Je viens de faire du ménage sur mon blog. Je suis déjà en week-end alors j'ai le temps (d'ailleurs ce serait bien que je bosse un peu pour I LOVE LYON mais devinez pourquoi, je n'en ai aucune envie)... Bref, j'ai supprimé les articles qui ne servaient à rien, les phrases débiles. Je ne sais pas si cela vous fait la même chose mais quand vous écrivez et que vous vous relisez plusieurs mois voire années plus tard, vous ne trouvez pas ça tout à fait débile ?... Quoi qu'en fait je n'aie pas supprimé grand-chose (même si l'envie ne m'en manquait pas). C'aurait été bête de perdre plus d'un an de réflexions, de commentaires, ...
    Depuis début janvier 2007, il y a eu 213 181 visites sur mon blog... Ca fait beaucoup quand même... o_O
    Tout ça pour annoncer à mes lecteurs fidèles (parce qu'il y en a je le sais bien) que je vais créer un nouveau blog... Qui cette fois-ci ne sera plus uniquement dédié à mes amis internautes, mais aussi et surtout à ma famille, mes amis, et toute autre personne souhaitant obtenir des nouvelles de moi quand je ne serai plus en France.
    Je saurai aujourd'hui (et plus précisément en fin d'après-midi) qu'elle sera ma destination pour septembre prochain. Comme beaucoup de gens le savent ici, mon premier choix est le Japon. Et comme rien n'est joué, je commence à stresser monstrueusement. Franchement, ce serait le grand désespoir...
    Je viens de tout relire ici... Ca fait bizarre, ce sentiment d'évolution. Ce sentiment de m'être détachée de certains malaises. Je tiens à préciser au passage que si je ne suis plus si active sur mon blog depuis que je suis en deuxième année, c'est tout simplement parce que je n'ai plus internet chez moi. Enfin chez moi... *petit ricanement ironique* Disons plutôt dans cette résidence au bord de l'insalubrité qui me sert de foyer. Bordel... Vivement que je quitte ce bâtiment pourri aux allures de prison. Vivre là dedans après avoir connu les joies de la colocation dans un appart' convenablement proportionné, quelle torture. 9m²... Le minimum autorisé par la loi. Bon j'arrête de me plaindre, après tout certains n'ont même pas de toit pour dormir.
    Ca va être dur de partir en septembre. De tout laisser derrière moi... M'enfin j'en ferai un article plus détaillé plus tard, sur le nouveau blog que je compte créer (pas sur Blogg...).
    Bises à tous.

    1 commentaire


  • "Il existe bien plus que l'évidence ou la superstition, mais c'est par elles que tout commence."

     

    Source


    1 commentaire


  • J'avais environ 11 ans ! Quand je me suis plongée pour la première fois dans l'univers fascinant et prenant créé par J. K. Rowling. Un peu en avance sur mes camarades, c'est mon père qui m'avait acheté le tome 1, après en avoir vaguement entendu parler comme un succès outre-manche. Personne ne connaissait le petit sorcier à lunettes rondes en France. J'ai lu le bouquin pour faire plaisir à mon père et honorer son cadeau... Quand j'ai tourné la dernière page, je lui ai expressément demandé de m'acheter tous les autres volumes ! C'est ainsi qu'un mois plus tard je me retrouvais avec le tome 2, le tome 3 et peut-être le tome 4, je ne sais plus s'il était sorti. Je les ai dévoré en à peu près une ou deux semaines. Et peu de temps après... Le folie Harry Potter envahissait mon collège comme tous les autres de France =) Je pouvais enfin épencher ma soif de discussion à ce sujet avec d'autres petits passionnés. Aujourd'hui, le succès de la saga de l'écrivain anglaise n'est plus à démontrer. J'ai terminé de lire le dernier livre hier soir, c'est ce qui m'a donné envie de rédiger un article. J'ai grandi avec Harry Potter, et l'épopée magnifique vient de clore ses derniers mystères. Cela me rend mélancolique mais je sais que, comme des milliers et des milliers de fans, je pourrai toujours lire et relire les sept volumes que comprend la saga. Ca fait bizarre de repenser à ces moments haletants que j'ai passé il y a de nombreuses années, à découvrir l'histoire d'Harry Potter. Je me revois à 11 ans chez mes grands-parents au coin du feu à m'isoler du reste du monde pour pouvoir connaître la suite de l'histoire, qui se faisait attendre avec tant d'impatience. Aujourd'hui je connais le dénouement et la pensée qui me vient à l'instant est un immense sentiment de gratitude envers Madame Rowling pour son immense talent et surout, SURTOUT, sa manière exceptionnelle de monter des intrigues, de laisser s'échapper au compte-goutte et sans que l'on s'en apercoive au cours des pages des indices cruciaux. Le volume 7 "Les Reliques de la Mort" se termine sur une fantastique explosion de révélations, une sorte de bouquet final qui laisse le lecteur abasourdi, béa, surexcité de se dire encore et encore "Mais oui bien sûr, pourquoi n'y avais-je pas pensé" ou "Je le savais ! Je le savais ! J'en étais sûr !". Chaque tome semble alors se lier aux autres pour révéler à l'esprit du lecteur la toile extrêmement complexe que forma cette saga inégalée.
    On dit d'Harry Potter que c'est une histoire pour enfants... Moi je dirais plutôt que ce sont les films qui sont pour les enfants. Ces films qui coupent sans scrupule l'oeuvre de l'écrivain, ces films qui me décoivent tant malgré qu'ils soient tout de même bien faits. Les livres quant à eux sont beaucoup plus complexes, beaucoup plus intriguants, et aussi... Beaucoup plus sombres. Je n'avais jamais lu de "livre pour enfants" qui contienne tant de morts, de récits sur la haine et la xénophobie. Il est vrai cependant que J. K. Rowling a relancé le secteur de la littérature pour adolescents. J'ai été étonnée par de multiples personnes de ma connaissance qui n'avait jamais mis le nez dans un livre et qui se sont mises à dévorer les livres d'HP en quelques semaines semaines.
    Halala... Une suite serait possible... Mais de là à ce que JK ROWLING veuille reprendre l'écriture alors qu'elle avait clairement dit qu'il n'y aurait que sept livres.... =s Snif. C'est fini.
    Mais ce fut une incroyable aventure.

    Merci Joanne K. Rowling.

    4 commentaires
  •  

    C'est vrai que ça fait un moment que je n'ai plus posté d'article. Donc je me force un peu à le faire pour réanimer mon blog qui s'engourdie.
    Le problème est que je suis overbookée... Complètement. Entre les dossiers à faire et rendre, les contrôles et examens à préparer, les articles pour I LOVE LYON à rédiger, les courses (que je n'ai plus le temps de faire... Plus rien dans le frigo i_i), la paperasse à compléter, envoyer... Je n'ai pas un instant à moi. Et quand je me permets de flaner sur msn... C'est mal XD Les choses devraient commencer à se tasser un peu à partir de la semaine prochaine. Ou disons week end prochain. Et encore...

    Merci à tous ceux qui ont pensé à mon anniversaire ;) J'ai reçu de très jolis messages de la part de certain(e)s. 19 ans... Déjà ! Ca passe si vite. J'ai du mal à me rendre compte... Dire que le temps passé est irrémédiable...

     

    Le moral est assez bas en ce moment. Je me sens seule, stressée et abandonnée. (lol, c'est joyeux)

     

     


    2 commentaires

  • Il est 7:36... Normalement je devrais aller en cours mais je viens d'apprendre que les deux heures de ce matin ont été annulées. Et dire que j'ai eu trop de mal à me lever du lit, alors que j'aurais pu y rester au moins jusqu'à 10h. Mais maintenant que j'ai les yeux bien ouverts, ce n'est même pas la peine d'imaginer que je puisse me rendormir. Si j'avais su... Je serais restée chez ma mère hier soir pour ne revenir à Lyon que ce matin. Avant, la chose que je désirais le plus, c'était de quitter mon petit bled paumé. Vivre là-bas m'était devenu insupportable. Les gens, les souvenirs heureux mais surtout les plus récents qui m'étaient douloureux, la maladie, la mort, l'impression de solitude, la tristesse oppressante sur plusieurs fronts, le silence qui était devenu mon hymne, la routine pesante sans couleurs, l'impression de consumer et gâcher mes plus belles années... A mon avis, tout le monde -ou presque- ressent ça un jour dans sa jeunesse. Le besoin d'envol. A 17 ans, j'ai pu prendre mes clic et mes clac pour venir m'installer dans cette grande ville qu'est Lyon. Ce fut pour moi une grande bouffée d'air, un renouveau dont j'avais fortement besoin. Beaucoup de gens me trouvent changée depuis ce temps... Normal, même si je suis, au fond, restée la même. J'ai juste pu prendre du recul. Des épaules plus larges et plus solides, c'est sûrement avec ça que je suis revenue à la maison.
    Maintenant, c'est l'inverse. Je donnerais tout pour pouvoir rester dans ce petit bled adoré, berceau des plus beaux moments de mon enfance. Je n'avais pas trouvé ma place. J'avais beau fréquenter des jeunes, je ne me sentais jamais en adéquation avec eux. Jusqu'à cet été ;) Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas éprouvé ce sentiment d'amitié passionnée, cette impression de ne pas être jugée mais aimée, simplement. Cette impression que ma présence est désirée et appréciée. Des personnes avec qui la timidité et le manque de confiance en soi cessent de faire effet. Rire des mêmes choses, passer des heures et des heures ensemble sans jamais s'en lasser, des moments où le partage et la solidarité deviennent les plus naturelles choses du monde. Comment ne pas s'attacher à vous ? ^___^
    Ca m'a fait plaisir de vous trouver sur le quai de la gare sans que je ne m'y attende, samedi =)
    Grosse papouille à ma Mymy, je t'adore trop ! La preuve, il existe beaucoup de tes copines qui ne peuvent pas passer deux jours sans t'envoyer de sms ? lol ;] <3
    Gros câlin à ma choupette (terme féminin désignant une personne de sexe masculin lol)
    Gros câlin aussi à mon Lulu qui est le frère le plus génial qu'on puisse avoir ;) <3
    Gros bisous à tous les autres que j'adore et qui manquent aussi.<o:p> </o:p>Oh et j'allais oublier...
    <o:p>



    </o:p>
    PS : Passer d'un début sombre et gris à une fin acidulée et colorée. Ca représente bien les dernières années que je viens de vivre. Quoi que fin n'est pas en soi le terme le plus approprié.

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique